Comment bien choisir son bonsaï ?

À l’heure actuelle, l’intérêt des Européens pour ces arbres miniatures japonais est plus que flagrant.  En effet, noble et décoratif, c’est une touche élégante et délicate que le bonsaï apporte. Retrouvez quelques astuces pour procéder au choix du bonsaï idéal !

Les différents types de bonsaï

bonsaï podocarpusLe bonsaï est un arbre qui a été miniaturisé ; de ce fait, certains d’autres eux peuvent vivre à l’intérieur, si en principe, un arbre est essentiellement conçu pour se développer à l’extérieur.

Classées parmi les plantes d’intérieur, il y a le podocarpus, le sérissa, le microcoulier et le ficus banian. Ces plantes peuvent servir de décoration de votre balcon, sur une fenêtre et même dans un séjour. Par contre, en temps d’hiver, elles doivent être placées au chaud, à l’intérieur. Ces espèces ne demandent pas par ailleurs beaucoup d’entretien.

Les autres espèces de bonsaï, hormis ces trois, sont pour l’essentiel destinées à s’épanouir dans le milieu extérieur. Il s’agit notamment des conifères et des feuillus. Les conifères sont dotés d’une taille bien particulière, ils offrent une variété de possibilité de travail, mais sont par contre assez techniques, ce qui demande un certain niveau de compétences.

Les bonsaï feuillus par contre sont indiqués pour les débutants, ils sont conçus pour un travail délicat et doux, qui peut durer durant des années.

Il est par ailleurs préconisé de débuter avec des indigènes.

bonsaï feuillus

Le choix de votre arbre de bonsaï

Après avoir déterminé le type de bonsaï, on passe à la sélection de l’arbre. L’idéal est de choisir un bonsaï qui ne présente pas de marquages de ligatures trop profondes. Il faut également procéder à la vérification des racines, notamment s’assurer que celles-ci sont bien partagées dans le pot.

Par ailleurs, un bonsaï doit être fermement contenu dans son pot. Aussi, la terre qui l’accueille doit absolument être souple, et surtout pas une terre trop sèche.

Pour vous assurer que le bonsaï est en bonne santé, il importe de porter une attention particulière à son apparence. Sa couleur et sa densité sont révélatrices de son état, les feuilles ne doivent pas être mitraillées de parasites et encore moins malades.

bonsaï bonne santé

un bonsaï en bonne santé

Aussi, pour les débutants, il est conseillé de commencer à se familiariser avec la culture à travers des plantes d’espèces faciles. Le plus recommandé est de choisir des espèces indigènes comme l’olivier, le troène commun et les érables champêtres ; ou des espèces tropicales, qui sont faciles d’entretien.