Les différents types de palmiers à planter chez soi

Pour apporter une touche d’exotisme dans un pays au climat un peu rude, rien ne vaut un palmier. À planter à l’intérieur ou à l’extérieur, cette magnifique plante en étonne plus d’un. Focus sur le palmier !

Le palmier, une plante d’exception

Ceux qui souhaitent rapporter une touche de soleil et de verdure exotique d’un voyage dans les îles peuvent opter pour le palmier. Belle et élégante, cette plante résiste bien au climat européen et se cultive aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Si vous vivez dans un appartement (avec peu d’espace), choisissez un palmier en pot pour l’intérieur.

Facile à entretenir, il apporte une touche chaleureuse et conviviale dans toutes les pièces. Ceux qui disposent d’une terrasse ou d’un jardin peuvent également opter pour un palmier en pot qui poussera dehors. Si ce dernier embellit l’extérieur, il peut aussi être rentré facilement lorsque le climat se fait moins clément.

Quel palmier pour son intérieur ?

Chamaedorea elegans

Si le palmier est une plante résistante, certaines variétés ne conviennent pas pour des plantations en pot ou pour l’intérieur. Il faudra donc faire le bon choix avant d’acheter sa plante. Pour une culture chez vous, vous pouvez opter pour le Chamaedorea elegans. D’une taille réduite (elle mettra de nombreuses années pour atteindre 90 cm de haut), cette plante très résistante est des plus appréciées.

Ceux qui recherchent un palmier tout en longueur craqueront pour l’Areca lutescens. Très touffu, il peut atteindre jusqu’à 1,5 m de haut. Il résiste aux variations thermiques à condition d’être bien exposé à la lumière. Si vous ne savez pas quel palmier conviendra le mieux à votre intérieur, optez pour le Kentia ou Howea. Résistant et esthétique, il est facile à cultiver et ne nécessite pas d’entretien particulier.

Que choisir pour son extérieur ?

Trachycarpus fortuneiPour votre extérieur, vous pouvez choisir le Trachycarpus fortunei. Considéré comme une variété rustique, ce palmier supporte une température avoisinant les -18 °C, voire -20 °C. Présentant une belle couleur jaune et de beaux fruits noirs (non comestibles), il est très apprécié pour son côté décoratif.

Le Phœnix canariensis apporte un côté aérien à l’extérieur. Très apprécié, ce palmier est tout de même assez sensible. En dessous de -6 °C, il risque de dépérir, il ne faut donc pas oublier de le rentrer durant l’hiver. Lorsqu’il est jeune, ce type de palmier est trapu. Toutefois, une fois à l’âge adulte, il peut atteindre jusqu’à 20 m de haut avec une envergure de 5 m (feuilles).