Comment entretenir un composteur ?

Le compostage diminue les déchets ménagers et permet d’obtenir un engrais 100% naturel et gratuit. Pour fabriquer du compost de bonne qualité, l’utilisation d’un composteur est nécessaire, surtout lorsqu’on n’a pas un grand jardin pour faire un compostage en tas. Voici quelques conseils pratiques pour entretenir son composteur afin d’obtenir un rendement meilleur.

Les différents types de composteur

composteur en boisLorsque l’on possède un grand jardin de 300 à 1000 m², le mieux est d’utiliser un composteur en bois ou en treillis métallique. On place le silo ou le treillis à même le sol dans un endroit ombragé, pas loin de la cuisine où on peut facilement retourner le compost.

Pour un jardin un peu plus petit (moins de 300 m²), il faut utiliser un composteur en fût qui prend peu de place. Le composteur est installé dans un lieu exposé au soleil et facile d’accès où il sera pratique de récupérer l’engrais. Les fûts sans fond sont à disposer à même le sol et ceux avec fond sur des dalles afin d’éviter qu’il s’enfonce dans le sol et bouche les trous d’aération.

Si on se trouve dans un milieu urbain et sans jardin, il est toujours possible de valoriser ses déchets de cuisine en utilisant le composteur d’appartement, aussi appelé composteur de balcon. Ce dernier sera placé à l’abri des rayons du soleil en été et du gel en hiver et à un endroit bien aéré où la température est constante. La cave est aussi un bon emplacement.

L’entretien de ces différents types de composteur

entretenir son composteurPour un bon fonctionnement du composteur, il faut veiller à ce que les déchets qui y sont déposés soient à la fois humides et secs. Ce dépôt doit être alterné afin qu’un bon équilibre entre les matières humides (épluchures de fruits et légumes, reste de légumes, marc de café ou thé…) et les matières sèches (feuilles mortes, fleurs fanées, pailles…) favorisent la fermentation des déchets. Il est impératif de ne pas introduire dans le composteur toutes matières synthétiques et objets métalliques.

L’entretien du bac en lui-même est plutôt facile mais il dépend essentiellement du matériau dont il est constitué. D’une manière générale, le composteur, que ce soit en bois ou en plastique, ne doit jamais être nettoyé avec des insecticides ou fongicides. De l’huile de lin peut être passée au pinceau sur le composteur en bois tous les 2 ans. Concernant le composteur en matière synthétique, il doit tout d’abord être vidé de son contenu et peut être lavé au jet d’eau avant de l’utiliser à nouveau.