Que planter au potager avec des enfants ?

Habitué du jardinage, vous souhaitez initier votre enfant ? C’est une excellente idée, un moyen efficace pour le sensibiliser à son environnement naturel et à son alimentation. Mais comment et quoi planter ?

Comment initier un enfant à la nature ?

potager enfantQuelques conseils préalables doivent être observés avant de se mettre à la culture proprement dite avec les enfants. Il est préconisé de leur élaborer leur propre petit potager enfant, séparé de celui des grandes personnes afin de faire découvrir le jardinage à un enfant.

D’abord, il faut bien souligner que l’adulte doit soutenir l’enfant et non l’inverse, c’est-à-dire qu’il n’est pas là pour assister ses parents. Ainsi, pour que l’enfant adhère au projet, il faut se comporter e un bon animateur. Ensuite, il faut veiller à rendre l’activité enrichissante et amusante à la fois, en lui offrant une panoplie d’outils, robustes mais adaptés à son âge : un petit arrosoir avec une pomme dessinée dessus, une mini bêche, une binette et un plantoir.

Que planter avec un enfant ?

jardiner avec un enfantLe degré de patience, la force physique et la passion d’un enfant sont déterminés en fonction de son âge. Entre 2 à 5 ans, il est conseillé de planter des légumes dont les résultats pourront être rapidement visibles, comme des radis de 18jours, des salades, des tournesols, un pied de tomates cerises, un pied de coriandre et même quelques fraisiers. Par ailleurs, il faut veiller à ce que la taille du potager soit adaptée aux capacités de l’enfant. À cet âge, il suivra vos gestes.

Entre 5 et 7 ans, les enfants prennent connaissance des saisons et commencent à comprendre que tout ne pousse pas et ne se mangent pas non plus dans toutes les saisons. Ils peuvent également opérer une certaine différenciation entre les racines, les feuilles et les fruits de chaque arbre. Le potager pourra alors acquérir une plus grande taille et accueillir plus de légumes. En plus des précédemment poussées, on pourra planter des carottes, des haricots verts, un pied de courge ou de courgettes, un pied supplémentaire de tomates et même quelques pieds de pommes de terre. Il serait par ailleurs plus sage de privilégier la diversité à la quantité.

Entre 7 à 9 ans, cette fois-ci, les gestes vont prendre le dessus sur les résultats. L’organisation et les espaces dévoués à chaque légume seront visualisés et déterminés par les enfants. Néanmoins, il faut les guider dans ce choix. Effectivement, c’est avec l’aide d’un adulte qu’un plan de potager sera mis en place.